Maison de Ventes aux Enchères - 22, rue Drouot - 75009 Paris - France - T. +33 (0)1 42 46 96 95 - F. +33 (0)1 45 23 16 32 - contact@ogerblanchet.fr
  • United-Kingdom

- HEURES À L'USAGE DE PARIS, VERS 1510

Lot 94
15 000 €
Résultat: 40 000 €

- HEURES À L'USAGE DE PARIS, VERS 1510

Manuscrit de 147 ff. sur peau de vélin, relié en un volume in-8, reliure de velours vert sur ais de bois (rel. de l'époque usagée). COMPOSITION ff. 1 à 12 : calendrier ff. 13 à 18 verso : les quatre péricopes évangéliques ff. 18 verso à 21 : Obsecrote [...] ff. 22 à 24 verso : Interemata [...] f. 24 recto : la donatrice en prière ff. 25 à 80 : heures de la Vierge ff. 81 à 96 : psaumes de la pénitence et litanies des saints ff. 97 à 99 : heures de la Croix ff. 100 à 102 : heures du Saint-Esprit ff. 103 à 140 : office des morts ff. 141 à 147 : Suffrages de la Trinité, de Saint-Michel, de Saint-Jean-Baptiste, de Saint-Jacques le Majeur, de Saint- Sébastien, de Saint-Nicolas, de Saint-Antoine, de Sainte- Anne, de Sainte-Catherine, de Sainte-Marguerite, de Sainte-Geneviève TEXTE 18 lignes à la page, écriture à l'encre brune, sauf pour le calendrier (17 lignes) en lettres rouges bleues ou or. Lettrines rubriquées en or sur fond bleu ou rouge. Bouts de ligne de même ou figurés par des écots dorés. ORIGINE A l'usage de Paris par les mentions suivantes dans le calendrier : Sainte Geneviève le 3 Janvier et 26 Novembre. Saint Landry le 10 Juin. Sainte Aure le 4 Octobre. Saint Denis le 9 Octobre. Saint Marcel le 3 Novembre. ILLUSTRATIONS 12 GRANDES MINIATURES f. 13 verso : Saint-Jean l'Evangéliste f. 24 recto : la commanditaire avec Saint-Jean-Baptiste f. 25 verso : Annonciation faite à Marie f. 44 recto : Visitation f. 54 verso : la Nativité de Notre Seigneur f. 59 verso : l'Annonce faite aux bergers f. 66 verso : la Présentation au temple f. 70 verso : la Fuite en Egypte f. 76 verso : le Couronnement de la Vierge f. 81 verso : le Jugement dernier f. 97 verso : la Crucifixion f. 100 verso : le Saint-Esprit 16 PETITES MINIATURES f. 14 recto : Saint-Luc l'Evangéliste f. 16 recto : Saint-Mathieu l'Evangéliste f. 17 verso : Saint-Marc l'Evangéliste f. 18 recto : la Vierge de douleur f. 22 recto : la Vierge et l'enfant f. 141 recto : la Trinité f. 142 verso : Saint-Michel terrassant le dragon f. 142 recto : Saint-Jean-Baptiste f. 143 recto : Saint-Jacques le Majeur f. 143 verso : le Martyr de Saint-Sébastien f. 144 recto : Saint-Nicolas f. 144 recto : Saint-Antoine f. 145 recto : Sainte-Anne f. 146 recto : Sainte-Catherine f. 146 verso : Sainte-Marguerite f. 147 recto : Sainte-Geneviève Larges bordures entourant les grandes miniatures. Toutes les pages sont ornées de bordures latérales composées de rinceaux portant des fleurs et des fruits souvent sur fond doré, peuplées d'animaux parfois fabuleux. Manuscrit exécuté vers 1510 et 1520 pour le portrait de la donatrice. Les miniatures sont de deux mains différentes. L'une se rattache au Maître des Entrées Parisiennes. L'autre très caractéristique est celle du Maître de Philippe de Gueldre. On peut lui attribuer avec certitude les 16 petites miniatures et 6 des grandes : Annonciation faite à Marie, la Nativité, l'Annonce faite aux bergers, la Présentation au temple, le Couronnement de la Vierge, la Crucifixion. MAÎTRE DE PHILIPPE DE GUELDRE Appelé le Maître de Philippe de Gueldre d'après la Vie du Christ de Ludolphe de Saxe peinte en 1506 pour la Duchesse de Lorraine Philippe de Gueldre, seconde femme de René II, duc de Lorraine, décédée en 1547. L'artiste semble avoir été très en vue dans les milieux de cour. Il a peint notamment pour le roi Louis XII l'Anabase traduite de Xénophon et travailla pour le premier ministre le cardinal Georges d'Amboise. Il travailla également pour le libraire Antoine Vérard collaborant pour celui-ci à de nombreux ouvrages tant imprimés que manuscrits dont certains destinés à Louise de Savoie, mère de François Ier. L'ensemble de son oeuvre semble se situer dans la première décennie du XVIe siècle. Sa manière se reconnaît à ses visages ronds, aux yeux étonnés, au court nez retroussé, à la bouche minuscule souvent entrouverte, à la chevelure appliquée en casque. On retrouve dans tous ses ouvrages la même facture précise et le même dessin très fin des visages repris du bout d'un pinceau un peu tremblé. Il est surtout remarquable par l'intensité de son coloris, dont les bleus foncés et violents sont très particuliers, alliés à beaucoup de vert, du rouge presque grenat hachuré d'or, et de l'or liquide en quantité pour les vêtements ou les architectures d'encadrement. (Voir Nicole Reynaud, dans François Avril & Nicole Reynaud, Les Manuscrits à peinture en France 1440 - 1520. Paris, 1995, pp. 278 -281). L'Annonciation faite à Marie par son décor architectural dénote une influence tourangelle. Le traitement atmosphérique du ciel pour la Crucifixion, où l'on voit poindre la lumière annonçant le crépuscule ou une nouvelle aurore se rencontre rarement. DÉFAUTS : Manquent 3 feuillets (après 62, 73 et 102) PROVENANCES : JEHANNE RAOULIN, la donatrice représentée en prière dans un oratoire à côté de Saint-Jean-Baptiste. Note manuscrite : "Jean Raoulin Bachelier en droit prêtre du diocèse du Mans fut secrétaire du chapitre de l'Eglise de Paris depuis 1493 jusqu'au 8 Août 1496. Pierre Raoulin son neveu lui succéda jusqu'au 15 Février 1535. Il devint... (effacé) (page suivante) curé de St Jean le Rond ; ensuite chanoine de ... observé par moi archiviste de l'église de Paris en 1764." Vente Lantelme, 29 Nov. 1904, n° 21.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue