LA FAYETTE Marie-Joseph-Paul-Yves Roch Gilbert Motier, marquis de.

Lot 7
Got to lot
Estimation :
3000 - 3500 EUR
Result without fees
Result : 2 800EUR
LA FAYETTE Marie-Joseph-Paul-Yves Roch Gilbert Motier, marquis de.
Ensemble de 3 lettres signées et 2 lettres autographes signées. 18 février au 9 mars 1819 ; formats in-4° : - 28 février 1819. Sur l'opposition d'un candidat qui est " d'autant plus étrange que dernièrement les ministres consentaient à nommer M. Daunou Président du Finistère. M. Daunou ne l'a pas voulu parce que cette présidence ministérielle des collèges Électoraux est contraire à son opinion, et qu'il ne lui a pas semblé convenable d'aller avec cette mission, se faire élire dans un département étranger mais enfin, qu'il n'a tenu qu'à lui d'être Président de ce collège à la demande des députés du Finistère qui parlaient au ministre au nom de leur commettants. La nomination de M. Daunou dans ce département devient plus incertain. J'espère pourtant qu'elle aura lieu et je le désire vivement parce que M. Daunou est un des amis de la liberté les plus constants, les plus purs et les plus éclairés. " - 3 mars 1819. " Votre jeune ami marchand vous aura sûrement mandé hier ce que je lui écrivis relativement à votre lettre dont j'avais fait part à M. de Broglie. Celui-ci et les autres amis de M. de Bellisle, fort étrangers aux instructions qu'il peut avoir reçu du ministre, partagent de tout leur coeur notre opinion et nos voeux pour l'élection de B. Constant. J'aime à penser que M. Le Préfet se désistera de vaines tentatives contre lui. [...] Nous sommes allés hier, M. Hardouin et moi chez le ministre de l'intérieur. Il s'agissait de la convocation dont l'ordonnance doit paraître enfin aujourd'hui. " - 7 mars 1819. " Il a été dit de bonnes choses au nom des indépendants. Le ministre a fait au nom du gouvernement une déclaration très positive, relativement à la loi des élections ; mais nous n'avons pas gagné. [...] Il y a une succession de résistance palière, de force d'inertie, qui inspirent l'inquiétude, la méfiance. " - 8 mars 1819. " Je vais aller ce matin prendre M. Hardouin pour nous rendre ensemble chez le ministre de l'intérieur, lui faire part des projets de l'aris
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue